Sommets des Bauges

Les Bauges sont un massif montagneux calcaire des Préalpes françaises du nord, ils se situent à cheval sur les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie. Dans la succession des massifs subalpins, les Bauges sont comprises entre le massif des Bornes et la chaîne des Aravis au nord-est (au-delà du lac d'Annecy) et le massif de la Chartreuse au sud-ouest, et sont également bordées par le lac du Bourget à l’ouest. Du côté du sud-est c’est la vallée de l’Isère communément appelée « combe de Savoie »

 Le plus « haut » sommet du massif culmine à 2 217 mètres c’est l’Arcalod, le massif est entouré de 4 villes dynamiques Annecy, Aix-les-Bains, Chambéry, Albertville desquelles nous devons obligatoirement emprunter les cols pour nous rendre dans le massif ce qui renforce le côté « insulaire » des Bauges. Vu de l’extérieur le massif a l’aspect d’une forteresse car il est entouré de hautes falaises sur tout son pourtour, sauf du côté du lac d’Annecy où le Semnoz et le Roc des Bœufs plongent littéralement dans le lac.

Les natifs des Bauges s'appellent les «Baujus ».

Le Châtelard, bourg principal du cœur des Bauges, occupe une cluse centrale traversée par la rivière « le Chéran » qui marque la limite entre les « Bauges devant », au sud-est, enchâssées entre les plus hauts sommets, et les « Bauges derrière », au nord-ouest, ouvertes sur de larges plateaux (La Féclaz-Le Revard)

L’accès au cœur du massif se fait par 5 cols, le col du Frêne donne accès depuis la combe de Savoie, les cols de Plainpalais et des Prés depuis Chambéry et Aix les Bains, le col de Leschaux depuis les rives du lac d’Annecy et les gorges du Chéran depuis les plaines de l’Albanais.

Retenons également dans un esprit de développement touristique, que le massif des Bauges est devenu un espace de loisirs très prisés des habitants des grandes métropoles environnantes comme Lyon, Grenoble et même Genève.

 Le massif comprend 14 sommets de plus de 2 000 mètres

• l’Arcalod, 2 217 m, point culminant du massif

• la Sambuy, 2 198 m

• le Pécloz, 2 197 m

• le Trélod, 2 181 m

• la pointe de Chaurionde, 2 173 m

• le mont d’Armenaz, 2 158 m

• la Petite Sambuy, 2 107 m

• la pointe des Arces, 2 076 m

• le mont de la Coche, 2 070 m

• la Dent de Cons, 2 062 m

• la pointe des Arlicots, 2 060 m

• le mont Colombier, 2 043 m

• la dent d’Arclusaz, 2 041 m

• le Grand Parra, 2 012 m

×